Les « Big 5 » et autres faunes de l’Afrique du Sud

 

Les « Big 5 » se composent des 5 animaux les plus dangereux d’Afrique tels que le lion, le buffle, l’éléphant, le léopard et le rhinocéros.

Généralement les animaux fuient les humains, ils attaquent seulement s’ils se sentent menacés. Certaines des vidéos de cet article montrent de rares incidents produits lors de circonstances particulières. La faune de l'Afrique du Sud se doit d’être appréciée, mais également d'être respectée en tout temps.

Les voyageurs des parcs nationaux d’Afrique du Sud sont passionnés par les « Big 5 » tout au long de leur voyage, mais ils semblent oublier que la brousse africaine offre tellement plus que ces 5 espèces. Le plus insaisissable des « Big 5 » est le léopard. A partir du moment où vous en repérez un, alors vous avez de grandes chances de voir les 4 autres membres.

Trois autres prédateurs sont beaucoup recherchés, tels que les hippopotames, les guépards, les chiens sauvages et les hyènes.

Le grand requin blanc et les baleines font également partie des animaux des plus connus d’Afrique, et sont de toute évidence trouvés dans les océans Atlantique, et Indien.

 

Les hippopotames

 

Photo d'un hippopotame au Kruger - Bernard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za

 

En Afrique, les hippopotames sont responsables du plus grand nombre de décès humains causés par des mammifères, mais ils ne figurent pas dans la liste des « Big 5 ». Le plus grand tueur d’Afrique reste les moustiques, porteurs du paludisme.

En savoir plus sur le paludisme en Afrique du Sud.

 

Les léopards

 

Photo d'un léopard au Botswana - Eduard Marais

 

Le léopard, en raison de sa capacité d'adaptation, est l'un des plus grands prédateurs félin d’Afrique. Il s’adapte à son environnement et aux proies disponibles. Le léopard du Cap n’est pas une espèce différente du léopard, il est seulement plus petit et se trouve dans les chaînes de montagnes du Cap-Occidental. Il est très rarement vu. Le plus souvent les photos d'eux proviennent de pièges photographiques établis par les chercheurs. 

Plus d'informations sur le léopard du Cap sur //capeleopard.org.za/.

Le léopard repose sur sa furtivité pour surprendre et attraper sa proie. Dans le parc national du Kruger, certains d'entre eux sont devenus très habitués aux véhicules de tourisme, et utilisent parfois même ces véhicules en tant que cachette, lorsqu’ils chassent leurs proies. Une fois attrapées, ils glissent leurs gibiers dans les arbres, pour éviter une confrontation avec d'autres prédateurs, tels que les lions ou les hyènes. Ils sont ainsi souvent aperçus dans les arbres, où ils passent la plupart de leur temps à dormir. 

Leur proie favorite varie d'une région à une autre, mais les impalas restent leurs premiers choix. Babouins à Kruger sont évitées pendant les heures de lumière du jour, mais la nuit, il est une autre histoire.

Les léopards ont déjà été responsables d'attaques, et même d’attaques mortelles envers les hommes, au sein du parc du Kruger et dans des zones rurales d'Afrique du Sud. Cela reste un phénomène extrêmement rare et se sont souvent des individus âgés et malades.

Il est triste de constater que ces animaux majestueux sont encore chassés. Ils peuvent être très dangereux lorsqu’ils sont chassés à pied. Ils tournent autour de leurs traqueurs et peuvent les attaquer en répartie. Les soi-disant chasseurs professionnels quant à eux continuent de guider leurs clients dans des abris forestiers pour les appâter, les attendre, et les attaquer quand ils ne se méfieront plus. Les léopards peuvent également être considérés comme des animaux de problèmes par les fermiers, en raison des dommages qu'ils causent au sein des élevages. 

La peau de léopard est un accoutrement populaire, porté par les chefs traditionnels.

 

 

Les guépards

 

 

Photo d'un guépard au Kruger - Bernard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za
 

Le guépard est le plus rapide des animaux terrestres de l'Afrique. Il est mince, avec une queue très longue qui l’aide à s’équilibrer pendant sa course pour attraper sa proie à des vitesses élevées. Ils chassent principalement au cours de la journée et préfèrent les zones où la confrontation avec les lions et les hyènes peut être évitée. Il ne fait pas partie des « Big 5 ».

Alors que le nombre de léopard au Kruger est estimé entre 1 800 et 2 000, le nombre de guépard atteint plus ou moins 200 membres. Il est plus délicat de les trouver, mais il y a toujours une place particulière où ils sont installés. Ils préfèrent les zones de brousse plus ouvertes, où ils peuvent chasser leur proie, avec de la vitesse.

 

Les lions

 

Photo d'un lion au Kruger - Arno Pietersen - www.privatekrugersafaris.co.za

 

Le Lion est le plus grand félin d’Afrique. Au contraire des léopards qui sont la plupart du temps solitaires, à part quand ils s’accouplent, les lions vivent dans des familles où parfois même trois ou quatre lions mâles forment une coalition pour assurer plus de succès à la chasse. Ils chassent surtout la nuit, passant la plupart de la journée à dormir.

Au Botswana, certaines de ces familles de lions arrivent à chasser de petits éléphants.

Certains mâles peuvent tuer les petits d'autres mâles, de sorte que les femelles soient de nouveau en chaleur et de pérenniser la survit de leur progéniture.

Le rugissement d'un lion en Afrique peut souvent être entendu à des kilomètres de là. Une fois que vous avez entendu ce son, vous aurez vraiment l'impression que vous êtes arrivé en Afrique.

En Afrique du Sud, il y a beaucoup de controverses au sujet de la chasse au Lion. Certains sont capturés et gardés dans de petits enclos, dans le but d’être chassés pour le sport.

La vidéo suivante n’est pas à l’attention des spectateurs qui peuvent être sensibles. Elle montre un lion, entrain d’être chassé. 

 

 

Les éléphants

 

Photo d'éléphant au Kruger - Bernhard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za

 

L'éléphant est le plus grand mammifère terrestre. Dans certaines régions d'Afrique du Sud, notamment au Botswana, et au parc national du Kruger, leur nombre s’est tellement amélioré avec succès, que certains pensent qu’ils peuvent causer des dommages à l’écosystème.

Dans la forêt de Knysna, sur le passage de la Garden Route, il reste 4 à 5 éléphants isolés qui sont rarement rencontrés. Ils sont les vestiges des temps anciens, quand ils parcouraient encore les terres africaines en toute liberté.

Ces éléphants sont plus petits que les éléphants du nord.

Ils sont la cause de la fondation du parc national Addo Elephant, afin de protéger les cultures des agriculteurs d'agrumes du Cap oriental.

 

Le parc national du Kruger a quant à lui été formé en tant que réserve de chasse, avec l'objectif initial de protéger les stocks sauvages pour des raisons commerciales, et non de conservations. Dans la première partie du 19ème siècle, les prédateurs tels que les lions ont été éradiquée car ils étaient considérés comme d’une valeur commerciale moindre, et responsable de la baisse du stock de la faune.

Skukuza est le siège du parc national du Kruger, et le plus grand et le plus achalandé des camps.

Ce ne fut, qu’une fois les touristes intéressés par la visite du parc national du Kruger, que la valeur des animaux tels que les lions, a été réalisé. L'importance de la protection des écosystèmes entiers a été assimilé, et les réserves de gibier sont devenues connues en tant que parcs nationaux. Aujourd'hui, ces zones font partie des plus grands atouts de l'Afrique du Sud, assurant des revenus réguliers via les touristes étrangers en visite en "Afrique sauvage".

 

Les parcs comme le parc national du Kruger sont si populaires que pendant les périodes d’affluence ils sont si occupés, que que vous pouvez avoir l’impression de visiter un grand zoo. Les pavillons privés de luxe sur le côté ouest du Kruger sont une exception, ils ont été crées au sein de zones de conservation, où les propriétaires fonciers et lodge privés ont des droits de passage exclusifs. La clôture limite Est du Kruger avec le Mozambique a également été aménagé pour créer une plus grande surface pour les animaux, et est appelé parc national transfrontalier du Grand Limpopo. Ces dernières années ont vu une augmentation drastique de braconnage de rhinocéros, le braconnage et de nombreux appels ont été réalisés afin de renforcer la clôture frontalière avec le Mozambique, comme il est estimé que le plus grand assaut contre les rhinocéros provient de ce pays.

 

Les éléphants peuvent également être légalement chassés dans certaines parties de Sud de l’Afrique, provoquant un débat féroce entre les protecteurs et les chasseurs d’animaux sauvages. Les chasseurs sont prêts à payer de grosses sommes d'argent pour chasser des éléphants, lions, ou même plus récemment des rhinocéros noirs, en Namibie, créant des emplois pour la population locale, et de l'argent qui peut être réinvesti dans le maintien de zones de conservation.

Ci-dessous, voici une vidéo d’un éléphant du Kruger chargeant une voiture.

 

 

Les rhinocéros

 

Photo de rhinocéros blanc dans le Western Cape - John Hishin - www.drumbeatphotography.co.za
 

Au Sud de l’Afrique se trouvent deux espèces de rhinocéros, le noir, et le blanc.

Le plus commun est le rhinocéros blanc. Ils sont plus fréquents que les noirs et préfèrent manger de l'herbe où le rhinocéros noir quant à lui préfère les fourrés épais, et les feuilles, trouvés aux abords des rivières.

Le rhinocéros noir est plus agressif. Vous pouvez vous considérer comme très chanceux si vous les trouvez lors de votre visite en Afrique du Sud.

Une autre différence entre ces deux espèces est la façon dont les mères et leur progéniture interagissent. Les rhinocéros blancs préférant les prairies ouvertes, les petits se déplacent en face de la mère, afin qu'elle puisse garder un œil sur eux pour des raisons de sécurité. Les rhinocéros noirs quant à eux, se déplaçant à la recherche de nourriture dans les fourrés, préfèrent marcher devant les petits, afin d’ouvrir la voie.

Les deux espèces de rhinocéros ont une faible vue, se fiant principalement à l'odorat et au son. Ils peuvent être très agressifs en cas de menace. 

 

Les buffles

 

Photo d'un troupeau de buffles - Bernhard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za

 

Le dernier mais non moins dangereux des « Big 5 » est le buffle, ou buffle du Cap. Ils vivent en troupeau, jusqu'à plus d’une centaine d'individus.

Ci-dessous, voici une bousculade de buffles au Kruger.

 

 

Seulement un lion expérimenté, et doté d'une grande fierté, est assez fort pour chasser un buffle.

 

 

Suite à une attaque envers un des membres d'un troupeau de buffles, ces derniers encerclent leurs agresseurs et leur font face, quelle que soit la taille du groupe qui les chassent.  

 

Les hyènes

 

Photo d'une hyène - Bernhard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za

 

Les hyènes ne sont pas seulement des charognards, elles peuvent aussi chasser des proies elles-mêmes. Elles ont une très forte mâchoire, conçue pour écraser les os.

Les hyènes sont une vue commune dans les camps des parcs nationaux de l'Afrique du Sud, elles marchent le long du périmètre des clôtures, attirées par l'odeur de la viande des feux de barbecue. La plupart des parcs nationaux d'Afrique du Sud sont clôturés, mise à pas les camps du Botswana, où quelques surprenantes rencontres peuvent se faire pendant la nuit.

Il est évidemment illégal de nourrir ces animaux sauvages, et extrêmement dangereux. Par exemple les animaux comme les babouins qui perdent leur crainte des humains deviennent souvent une nuisance et doivent être tués par des gardes, pour éviter les risques de blessure envers les touristes. (Une lourde amende vous attend si vous êtes attrapé entrain de nourrir un animal).

 

Les chiens sauvages

 

Photo d'un chien sauvage au Kruger - Bernhard Bekker - www.privatekrugersafaris.co.za
 

Le chien sauvage est appelé par certains Africains, le chien peint. Ils sont une des principales espèces en voie de disparition parce qu'ils ont besoin de très grands territoires où se déplacer, et sont très sensibles aux maladies. Ils utilisent leur endurance pour exécuter leur proie sur de grandes distances. Une fois morte, elle est ensuite rapidement consommée par toute une meute de chien sauvage, où les adultes retournent au terrier pour régurgiter la nourriture pour nourrir les chiots ou d'autres adultes.

Les chiens sauvages sont des animaux très sociables. Toute la meute s’entraide pour soigner les jeunes.

 

Les grands requins blancs

 

Simon’s Town et Gansbaai sont deux endroits où vous pouvez observer les grands requins blancs dans des cages. Gansbaai est le spot le plus connu pour regarder ces belles créatures.

Les grands requins blancs subissent depuis plusieurs années un massacre extrême causé par les industries de soupe d’ailerons de requin, un mets très prisé par les Asiatiques. Ces animaux sont chassés, puis privés de leurs ailerons, et relâchés dans la mer, où ils finiront noyés, ou mangés par d’autres espèces. 

 

Photo d'un grand requin blanc Great White Shark Tours

 

Les baleines

 

Photo d'une baleine - John Hishin - www.drumbeatphotography.co.za 

 

Hermanus et ses environs, dans l’Overberg du Western Cape, sont de très bons endroits pour observer des baleines depuis la terre. Les espèces de baleines, telles que les baleines à bosse et les baleines franches australes, visitent les rivages sud-africains de juillet à novembre lorsqu’elles donnent naissance à leurs petits.

 

Les oiseaux

 

Outre les mammifères de l'Afrique du Sud, ces pays détiennent également une grande variété d'oiseaux.

 

Photos d'oiseaux - Bernard Bekker - www.privatekrugersafaris

 

Les paysages

 

Photo le long de Clarence Drive (R44) en direction d'Hermanus depuis Cape Town - John Hishin - www.drumbeatphotography.co.za 

 

Outre l’étonnante faune de l’Afrique, celle-ci détient une variété de paysages à couper le souffle, comme illustré ci-dessus. 

 

Photo d'un restaurant et d'une aire de pique-nique du Vignoble de Cape Point, à Noordhoek, Cape Townwww.cpv.co.za

 

Photo d'un coucher de soleil au Kruger - Arno Pietersen www.privatekrugersafaris.co.za 

 

L'Afrique du Sud est une vaste région, dotée de paysages uniques, et variés. 

 

Pour davantage d'informations sur la faune et la flore d'Afrique du Sud, vous pouvez visiter le lien vers l'article anglais original.

 

Page pr�c�dente Haut de page